naar top
Menu
Logo Print

"Les responsables politiques doivent aussi prendre leurs responsabilités"

Présentation des nouveaux président et CEO lors de l'Assemblée annuelle de Fevia
magazine

Jan Vander Stichele (Lotus Bakeries) est le nouveau président de Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge. Il succède au poste de président à Jean Eylenbosch (Coca-Cola European Partners) et tend la main aux responsables politiques afin de renforcer le potentiel de croissance des entreprises alimentaires belges. Il collaborera pour cela avec le nouveau CEO, Bart Buysse, successeur de Chris Moris, qui est resté 20 ans à la tête de Fevia.
“Nous avons 4 recettes pour concocter avec les responsables politiques un avenir prospère, durable et sain. Et il y a encore un potentiel de croissance: en témoignent la hausse du chiffre de 4 milliards d'euros et les 300 millions d'investissements supplémentaires créés par nos entrepreneurs ces 3 dernières années”, affirme Jan Vander Stichele. “Mais nous devons entièrement cette success story à notre exportation. Notre marché intérieur recule et cela est mauvais signe. Mais il y a plus en jeu que la croissance: nous voulons aussi attirer ensemble des talents, stimuler l'entreprise circulaire et continuer de faire de l'alimentation équilibrée la norme.”
Les entreprises alimentaires belges sont parvenues ces trois dernières années à créer 2.300 nouveaux emplois mais voient au quotidien 1.500 postes vacants. “Nos entrepreneurs investissent dans leur propre pays et transforment nos usines en environnements de haute technologie nous permettant de rester compétitifs. Le revers de la médaille, c'est que nos entreprises cherchent chaque jour des talents techniquement qualifiés sur un marché du travail trop juste. Nous investissons nous-mêmes pleinement dans les formations et rendons le secteur plus attrayant avec la marque Food At Work mais les autorités ont également leur part de responsabilité. Il est indispensable de miser encore plus sur l'enseignement STEM et l'apprentissage dual pour éviter que nous nous retrouvions demain avec des usines de haute technologie sans personnes pour les faire tourner”, déclare Bart Buysse, CEO.
Lors de son Assemblée annuelle, Fevia a lancé son mémorandum, proposant aux responsables politiques 4 recettes pour un avenir prospère, durable et sain. Outre stimuler la croissance et attirer des talents, Fevia veut franchir de nouveaux pas sur le plan de l'entreprise circulaire et d'une alimentation équilibrée et sûre. “Nous avons des recettes pour la croissance, pour attirer des talents, pour entreprendre de manière circulaire et pour une alimentation équilibrée. Nous prolongeons ainsi la stratégie de durabilité que nous avons développée avec nos parties prenantes”, souligne Jan Vander Stichele. “Pour chaque recette, nous prenons des engagements en tant que secteur, mais attendons aussi des entrepreneurs qu'ils prennent leurs responsabilités. Nous proposons pour cela 12 ingrédients avec des questions claires pour chercher dans la prochaine législature avec nos entreprises alimentaires des solutions pour nos entreprises alimentaires, pour le consommateur et pour la société.”
Vous trouverez le mémorandum sur www.feviamemorandum.be.

FEVIA

FEVIA

+3225501740
+3225501759