naar top
Menu
Logo Print

LA DURABILITE GAGNE EN IMPORTANCE POUR LES EMBALLAGES DE PAIN

Les emballages peuvent renforcer votre image en tant que boulanger

Depuis quelques années, on observe chez le consommateur moyen une envie de durabilité, notamment en ce qui concerne les aliments et leurs emballages. Les pains et viennoiseries se mettent progressivement à suivre cette évolution. A l’heure actuelle, on trouve sur le marché beaucoup d'alternatives durables, voire comestibles qui évincent insidieusement le sachet à pain 'classique', surtout chez les grossistes et les boulangers industriels. En plus de respecter l'environnement, ces alternatives ont un impact positif sur la conservation des produits de pain.

broodverpakkingINDISPENSABLE

Sans une bonne protection, un pain frais et croustillant ne dure pas longtemps. En effet, le consommateur ne peut plus en faire grand-chose après un jour. C'est une évidence sur laquelle vous pouvez rebondir de manière intéressante. Pour conserver le pain le plus longtemps possible, le consommateur se tourne souvent vers le surgelé. Mais ce choix se fait au détriment de la structure, du goût et de la qualité générale du pain. Aujourd'hui, il existe heureusement plusieurs alternatives innovantes qui, en plus de garantir une plus longue fraîcheur, respectent l'environnement et ne passent pas forcément par la case surgélation.

LE BON MATERIAU POUR UNE BONNE CONSERVATION

La conservation d'un pain dépend surtout de la mesure dans laquelle l'emballage laisse passer l'humidité. Avec un sachet à pain en papier classique sans aucune protection, cette perméabilité est très élevée, si bien que le pain risque de sécher très rapidement. Lorsqu'on veut recourir à un emballage en plastique, on se retrouve avec le problème inverse: l'humidité du pain ne peut pas s'échapper du sac. Cela entraîne une formation de moisissure sur le pain. Pour les produits comme les pistolets, le papier est la meilleure option, puisque les gens préfèrent généralement ces produits bien croustillants.

Paraffine

Le juste milieu entre l'emballage en plastique et celui en papier est offert par le papier paraffiné. Il s'agit d'une évidence, surtout en Belgique. Le papier paraffiné est protégé par une couche de paraffine à base d'huile végétale. Il laisse passer l'humidité, mais plus progressivement que les sachets en papier classiques. Les sachets paraffinés gardent le pain frais trois à quatre jours. La paraffine constitue aussi une bonne barrière à la graisse pour les viennoiseries.

Sans miettes

Au niveau du matériau, il y a beaucoup d'innovations et surtout de perfectionnements. Ainsi, il existe depuis peu des sachets à pain 100% sans miettes. Ce sont des emballages qui ne perdent pas les miettes au niveau des joints, ce qui arrive avec un sachet classique à cause du déplacement d'air lors de l'ouverture ou de la fermeture. Alors qu'avec les sachets à pain normaux, les côtés sont fixés au moyen d'un pli, les modèles antimiettes sont dotés d'une marche supplémentaire et ses côtés sont fermés avec des points de colle.

LA DURABILITE A LA COTE AUPRES DES FABRICANTS

Au niveau des emballages, notre société est partagée. D'une part, il faut plus d'emballages pour des raisons d'hygiène et de sécurité. D'autre part, on souhaite lutter contre le gaspillage inutile. C'est donc aux fabricants d'emballages d'y répondre de manière créative. La plupart l'ont bien compris. Ainsi, ces dernières années, on a vu arriver sur le marché de nombreuses alternatives écologiques au papier et au plastique à un coût raisonnable.

Emballage compostable
broodverpakking

Par exemple, on mise beaucoup sur les alternatives compostables et recyclables conformément à la certification ‘OK compost HOME’. Celle-ci établit que les matériaux peuvent être compostés (à la maison). Pour cela, il faut d'abord répondre aux résultats prescrits au niveau des tests suivants:

  • Un test plantes (le matériau ne doit pas arrêter la croissance des plantes);
  • Un test métaux lourds;
  • Un test biodégradabilité;
  • Un test sur la décomposition du matériau.

En outre, il faut respecter les deux règles d'or suivantes:

  • Maximum 5% du poids total du sachet peut se composer d'encre et de colle;
  • Maximum 1% de chaque composant du sachet peut être imprimé avec de l'encre (cela influence le design).

Revêtement biologique

Pour le sachet à pain paraffiné, il existe déjà une alternative plus écologique qui est biodégradable. Le sachet à pain paraffiné classique peut conserver le pain frais plus longtemps. Mais la couche de paraffine est toujours à base d'huile végétale qui risque de perturber le processus de recyclage. C'est pourquoi les producteurs misent sur des sachets dotés d'un revêtement biologique issu d'une source renouvelable. Ils utilisent donc surtout des ingrédients naturels. Il s'agit plus concrètement d'une couche de paraffine à base d'huile de palme ou de bioplastiques végétaux. La colle doit être une colle à froid à base d'amidon. A côté de ça, on note une demande croissante de sachets à fenêtre avec un film compostable.

La bonne encre

broodverpakking

Comme les sachets à pain en papier sont souvent imprimés, l'encre mérite aussi une attention particulière. L'encre classique sur le matériel d'emballage perturbe la qualité du compost et a un impact négatif sur la formation de micro-organismes. Comme alternative, on travaille souvent avec des options respectueuses de la nature, sans métaux lourds et sans écotoxicité. Elles doivent répondre à la norme européenne EN13432, la législation qui impose des exigences aux emballages en ce qui concerne la valorisation après utilisation par compostable industriel. On opte souvent pour des encres à base d'eau.

Emballage comestible

Outre l'emballage compostable, on mise aussi de nos jours sur les emballages comestibles. Cela a commencé pour les produits de pain, mais il s'agit maintenant d'une activité en plein boom qui s'est ramifiée vers d'autres secteurs de l'industrie alimentaire: fruits et légumes, viande et poisson, … Ces emballages comestibles sont fabriqués à base de produits qui n'ont (quasiment) pas de goût afin de ne pas perturber le goût du pain ou de la viennoiserie. Par exemple, on travaille souvent avec des matériaux à base de pommes de terre. Le papier comestible a une épaisseur de 0,2 à 0,6 mm et est suffisamment flexible pour être imprimé. L'emballage comestible peut donc servir d'outil de promotion, combiné à la bonne encre (comme du cacao biologique).

Sacs réutilisables
broodverpakking

Le sac réutilisable pour les supermarchés est bien ancré chez nous. Aujourd'hui, il existe aussi des modèles spécifiques pour le pain. Ceux-ci sont réalisés avec des matières ayant souvent un caractère écologique, comme du coton biologique. On veille aussi à ce qu'ils puissent aller au congélateur.

L'EMBALLAGE COMME OUTIL PROMOTIONNEL

Les fabricants d'emballages proposent souvent plusieurs designs standard. Ceux-ci suivent les tendances actuelles comme la couleur brune typique du sachet, qui est en vogue depuis des années.

A côté de ça, les sachets à pain avec un look éco plus sobre se portent bien également, même s'ils ne sont pas nécessairement respectueux de l'environnement. En outre, de manière générale, on voit arriver de plus en plus d'icônes, de logos et de mots-clés qui permettent de raconter l'histoire derrière le produit.

Touche personnalisée

En tant que boulanger (petit ou grand), vous pouvez vous distinguer en jouant de manière créative avec vos emballages. Un design personnalisé et original saute davantage aux yeux et augmente la fréquence des achats. Un design personnalisé peut aller d'une simple impression de votre nom et de votre logo jusqu'à vos propres dessins ou motifs. En effet, l'emballage ne doit pas forcément se limiter à un sachet brun avec une fenêtre ou des micro-perforations.

Ceux qui n'arrivent pas à miser sur le design pour le sachet à pain, peuvent généralement faire appel aux fabricants. En effet, en plus de proposer des produits, certains ont une équipe de design capable de proposer une esthétique sur mesure.

COUT ET GROUPE-CIBLE

Coût

Les sacs à pain durables et innovants connaissent une ascension, mais on attend encore une véritable percée commerciale. C'est en partie dû au surcoût par rapport aux sachets à pain classiques. Celui qui cherche une alternative aux sachets classiques ou paraffinés, peut compter un surcoût entre 25 et 75 pour cent, en fonction de la marque et du type de sachet. Il y a aussi des fabricants qui peuvent concurrencer le sachet paraffiné à l'huile végétale avec des versions compostables.

Groupe-cible

Pour le moment, les emballages à pain écologiques et innovants s'adressent surtout aux boulangers industriels, aux supermarchés et aux boulangers biologiques. Globalement, le boulanger du coin a une attitude assez traditionnelle et s'occupe davantage de la qualité et de l'image. Toutefois, l'emballage semble devenir de plus en plus un aspect complémentaire.